AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion


Partagez|

Capitaine Shin'ichi ~ {ok}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Shin'ichi
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Yukikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/02/2008
Village : Yuki
Armes : Mise à part la tyrannie ?
Fiche RPG

MessageSujet: Capitaine Shin'ichi ~ {ok} Ven 08 Fév 2008, 01:48

/Vous\

Prénom : Evann
Age : 15 ans
Sexe : Mec
Comment avez vous connu le forum : J'y suis déjà

/Rpg\


Nom : Murakami

Prénom : Shin'ichi

Age : 25 ans

Fait-il(elle) parti(e) d’un clan ? Oui

Si oui lequel ? Les Murakami
Détails ? Ok.

Les Murakami sont plus une famille possédent un don qu'une faculté ou des aptitutes favorable a certaines techniques. Pour être plus clair, les Murakami pourrait avoir ce qu'on appelle chez nous "Le 6e sens" et un lien étroit avec la météo.

Ce clan issue du plus profond des contrées de Yuki s'est vu naître et renaître éloigné de tout, élevant leurs rangs comme une colonie, une bande à part. Il était plus reclués de la société que du gouvernement. Pars de là leurs idéaux et leurs psychologie borner, les Murakami ont étudié précisément les nuages, les vents, l'atmosphère. Comme dit plutôt, la météo.
Après plusieurs générations s'était créer, il se trouve que le clan aurait dévelloper comme une sorte de "6e sens" les laissant deviner le temps qu'il s'écoulera toutes au long de la journée et s'acclimater à la situation.
Laissez ce petit détail qui est accessible après de l'étude. Les Murakami n'ont pas dévelloper cette unique sens. Un lien étroit s'est étrangement créer entre eux et l'environnement. Leur chakra a évolué en rythme avec leur univers, se mettant en symbiose avec la météo.
Par conséquent et pour faire bref, en exerçant une sorte de "pression atmosphérique" avec le chakra et vous savez quoi ? Ca change le temps !
En quelque instant cher téléspectateur, Shin' peut vous faire pleuvoir sur la tronche suivit d'une avalanche de grelon. Ceci dit, ça vous bouffe le chakra à une vitesse hallucinante.
En gros, c'est assez rare de le voir se servir de cette "technique" parce que ses possibilités de cassage de gueule baisse concidérablement.

Il est a noté que, physiquement, la plupart des Murakami sont albinos. Les parents de Shin' l'était. Il l'est. Son ancêtre aussi. C'est en quelque sorte le "symbole" de Yuki.

Histoire : J'ai tout dans la caboche, manque plus qu'a travailler dessus.

Description morale :

Venons en au point le plus interessant, la personnalité de Shin'ichi.
En quelque mot : Fourbe, Mythomane, Traitre, "Lunatic".
Si c'est pas beau.

D'abord, nous avons affaire à un royal maître en l'art de l'embobinage. Hypocrite, mythomane et manipulateur, Shin' peut faire gober à n'importe qui un baratin pas possible. En usant d'une technique personelle et d'un charisme original. Il ne dit jamais ce qu'il pense et joue sur les mots. Cinglant et ironique, c'est le genre de personne que l'on maitrise quand on le connait et qu'on hait profondement tout les petits fourbe du genre.

N'oublions pas que ce jeune albinos a décimer son clan en deux trois mouvement pas simple envie ravageuse. Un traitre surmonter d'un psychopathe. "Il faut de toute pour faire un monde".
Si la cause lui permet d'arriver à un but personelle tout à fait attrayant, il vous évincera d'un claquement de doigt, quoi que si il s'est attacher à vous, le coup sera un peu plus dur que prévu.
Il aime la baston et les assassinats. Le sang ne lui fait pas peur et plus précisement, comme dit plus haut, il agit souvent dans son utlime intêret d'être toujours plus brillant. Il aime se personifier. La gloire, les femmes et la richesse ? Mais attendez mes enfants, pour lui se serait plus beau qu'un rêve ! Non peut-être pas ! Ceci dit, il rêve de briller, toujours et encore. L'idolatrer c'est plus que beau. Il s'entoure de gens tous aussi tordu les un que les autres du moment que ça lui permet de grimper.

Il faut avouer qu'il est narcissique, égoiste et jaloux.
Il s'apprécie beaucoup, non pas plus physiquement mais moralement. Il aime son caractère et sa façon d'être, ses gestes, ses vannes, ses pamphlet. Il aime son comportement et ses idées. C'est le genre de type qui en a dans la tête. Il sait faire marcher les autres. Il sait très bien vous faire chanter.
Shin' pense beaucoup à lui et malheureusement, assez peu aux autres, même ceux qu'il apprécie particulièrement. C'est un sérieux problèmes car il garde tout pour lui, un jour, cela pourrait lui retomber sur le coin de la gueule.
Jaloux ? Il ne supporte pas qu'un ennemi possèdent ce qu'il n'a pas. Il déteste qu'on prenne ce qui lui appartient. Il haït tout ce qui s'approche de ses proches. Mais il jubile pour ce qui convoite ses biens.

Shin'ichi est un garçon très distinguer.
Issue d'une bonne famille, il a reçu une bonne éducation. Bonne éducation inclue bonne tenue, bon language, bonne manière. Il connait le protocole et sait comment marche le peuple. N'essayer pas de l'avoir sur le plan démocrate, ça va être dur.
Il comprend la valeur des choses, c'est un bourgeois refouler. Il abuse de ses talents d'orateur, de sa manipulation et de son rabaissement. Encore plus de son pouvoir. Il est très tyrranique. Plus il monte en grade, plus il devient intransigeant. Shin'ichi est quelqu'un de calculateur et perfectionniste. Il ne supporte en aucun cas que ses plans dérape tout aussi bien sur le plans émotionels que pratiques (pour mettres des mots xD). Tout est censé marcher comme prévu. Il est stricte et se construit sur un plan de dictateur. Avec lui, trois mots d'ordre.
Article 1. "Il est obligatoire d'appeller Shin'ichi, Capitaine. Sous peine d'être royalement enguirlander."
Article 2. "Il est formellement conseiller d'obéir aveuglement au Capitaine Shin'.'
Article 3. "Toutes rebellions est passable de trahison."
Enfin, c'est lui qui dit ça ?
En clair, il est conseiller de suivre les indications à la lettre et de se transformer en clébard de Yuki sous peine de s'en prendre sur la tronche. Ceci dit, il aime son petit village de bouzeux qu'il protégerait -je ne le cache pas- pour son honneur et sa diginité. Pars contre, si vous êtes un charmante demoiselle qui lui tient tête, ça va cruellement lui plaire.

L'ambition.
Si ce n'était pas son ambition qui le tuait alors je demande à voir. Il est rare de voir un garçon aussi determiner pour son avenir que lui. Il veut monter, il sait ce qu'il veut. C'est bien pour ça qu'on voit qu'il agit dans son intêret et trouve ce qui fera tourner le monde à son avantage.
Description physique :

Shin', Shin', Shin'. Shin'ichi c'est le badguy charismatique par excellence ! Une bouille très face de filou (en entend souvent la reproche "face de renard" qui me fait marrer) avec un grand sourire limite joker encastrer au milieux de la tête.
Vu comme ça, il n'a l'air de rien le Shin'ichi, une tête de smiley irreprochable tirant cette gueule -> ^_____^ à longueur de journée. A force, ça devient stressant. On ne sait pas à quoi il pense, ce qu'il ressent, et encore moins ce qu'il à derrière la tête. Un vrai bout de fourbe-man.
A croire que son image reflète sa personnalité troublante.
La jeune homme que voilà se trouve être albinos. Vous voyez rarement des albinos, figurez vous que j'en ai deux.
Donc, on ne va rien vous cachez, il a les cheveux blancs-gris (un beau gris-argent, pas de la cochonerie), des pupilles rouges sang - même si vous avez très peu de chance de les voirs, ceci étant dit, vous l'aurez peut-être - et la peau palichone. D'hors et déjà, vous vous imaginez que tasser derrière un tas de neige il fait très incognito XD.

Physiquement, c'est un homme plutôt grand. Plus de 1m75, frisant le 1m80 - ça laisse de la marge -. Shin' est mince, c'est pas un type tailler comme un bodybuilder qui sort tout droit d'un concours de celui qui a le plus de pec'. Ok, il a des muscles, comme la plupart des mecs, mais il ne les exibent pas au grand public. Ô petite chanceuse que voilà, viens par ici, on va jouer au docteur ~
Pars contre, ne laissons pas un détail de côté, il a des omoplates magnifiques. Je fais une fixation dessus ce n'est pas de ma faute, mais c'est très ... hm ... orgasmic ! Puissante, sexy. Comme on les aimes quoi.
Il ne se montre pas particulièrement sex' et tout ni sous des fringues le modelant magnifiquement bien, on est pas là pour ça bande de fou ! Un kimono noir parce que c'est la classe (Comme Henry, le Shinigami en kimono noir) et un espèce de manteau blanc avec le symbole de son clan derrière - fallait regarder Bleach les enfants -
Au faite, si la demoiselle à la charmante chute de rein n'a pas d'emploie, je l'a convie à devenir secrétaire u_u.

Finalement, "il faut de tout pour faire un monde."
On ne trouve pas de kawaii-boy à tout les coins de rues.
On a aussi ... Face de Renard forever !
Face de Renard à son air très prononcer de garçon distinguer, il marche droit, ne mange pas comme un porc, et s'exprime correctement. Rien a voir avec un bauf. Shin'ichi c'est aussi "Bye Bye ~" Parce que c'est adorable !
Il n'est pas rare qu'il vous fasse une vanne qui vous rabaisse royalement avant d'ajouter le monumental "Bye Bye ~" avec le signe de main qui tue sa grand-mère.

Sans le vouloir, je trouve qu'il a la classe.
Un brin de jeunesse qui a des ressources, il arbore ses smiles différements. L'air du psychopathe, celui de l'angelique kawaii-boy, le "c'est moi le maître du monde", "je t'écrase, ta gueule", il est varier le jeune homme. Je l'aime aussi pour ça.

Grade souhaité : Yukikage (?) J'ai fait ma réservation u_u.

Village souhaité : Yuki

Post RP : J'ai pas fini de toute. Mais c'est obligatoirement le perso' en question ? Avec Dragonou j'ai pété mes records =]


Dernière édition par le Dim 10 Fév 2008, 04:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rikudo
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 952
Date d'inscription : 20/05/2006
Fiche RPG
Feuille de personnage
Relations:
Techniques:

MessageSujet: Re: Capitaine Shin'ichi ~ {ok} Ven 08 Fév 2008, 20:00

Hellooo x)

T'inquiete pas la description du clan était très bien ^^
Pour le post RP, il serait préférable que se soit par rapport en ton perso en effet! Voila sinon tu peux prendre ton temps pour ta fiche!
Et pour le design je t'ai dit que c'était pas préssé préssé donc voila!

Bon concert!!!

_________________
I'm here to show you the way.
You can be wrong or right, but if any help needed, i'll be there.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin'ichi
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Yukikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/02/2008
Village : Yuki
Armes : Mise à part la tyrannie ?
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Capitaine Shin'ichi ~ {ok} Dim 10 Fév 2008, 04:05

Préface.

On aurait pu se dire que j'étais un Yukikage disponible, honnête et fiable.
Un homme sur qui on pouvait compter. L'homme qui serait à la tête de Yuki n'aurait pas du être un type comme moi. Pas jusqu'à ce que je me charge de le détrôner.
Personne n'aurait du m'avoir sur le dos, personne n'aurait du m'accepter à la tête du village.
Vous ne savez pas qui je suis.
Ni de quoi je suis capable.
Je suis Shin'ichi Murakami, dernier et unique représentant de mon clan. Yukikage et traître à part entière.

I.Je suis l'enfant qu'on veut avoir. Mais pas celui qu'on garde.

Shin'ichi, c'est mon père qui l'a choisit. A l'origine, c'est le nom d'un des premiers membres de notre clan. Mes parents sont un peu comme des mythes dans la famille, c'est normal que j'ai hérité du nom de notre ancêtre. De la connerie pur. Qui aurait envie d'hériter du nom d'un vieux gateau qui fait tomber la pluie sur tout ceux qui passe ? Et bien pas moi. Je renis cette famille d'abruti congénital accrocher fermement à leurs branches et leurs traditions. Cette secte de minable qui pense en autiste sans s'ouvrir aux autres. Eux, qui vivent ensemble, renfermer. Eux, qui m'ont empêcher de voir le monde.
Sauf que lorsqu'on est enfant, on n'y pense pas. On est insouciant et bucolique. Qu'est ce que ça peut faire d'avoir le nom d'un connard alors que vous avez une famille unis ? C'est ce que j'avais pensé ... J'avais toujours été le fils tant attendu, celui qui pourrait enfin montrer une valeur au sein de la famille. On m'attendait comme un dieu. Je n'étais qu'un enfant.
A ma naissance, j'ai reçu des offrandes et milles cadeaux. Une secte, des dingues. Maintenant que j'y pense, j'étais tellement différent deux. De vrai dingue. Mes parents étaient si fière d'avoir eu le fils le plus célèbre de la famille. Le détenteur du nom « Shin'ichi ». Foutu connerie ... En faite, c'est rébarbatif d'avoir à être le petit dssendant chéri d'une famille de borner. J'aurai voulu être normal, un petit garçon banal, sans capacité spécial. Un type ordinaire quoi.
Mon père était tellement fière qu'il m'a enseigner les bases dès mon plus jeune âge. Vous croyez qu'a six ans à peine on a envie de savoir concentré son putain de chakra de tordu ? La réponse est fatidique, non. Moi, j'enviais les mômes du village qui courrait dans tout les sens avec leur ballon, les filles et leur corde à sauter. J'aurai voulu qu'on m'invite monter dans un arbre, sans chakra, avec seul appuie ses deux mains. Les autres enfants du clan ont subit le même genre d'enseignement, mais moins strict que le mien. Il était rare qu'on me voit jouer dehors, j'étais plutôt en haut d'une coline, ou dans le temple destiner à s'entraîner. Dès le début, c'était dur. Je n'aimais pas spécialement le fait qu'on m'appelle « Shinobi », « Le decendant » ou encore « Shin'ichi IIe du nom. ». Ca m'insupportait, me faisait friser. Mais je me taisais. Si j'en plaçait une, mon père me fusillait du regard et au pire j'étais méchamment corriger à la maison. Depuis le jour ou j'avais rétorquer « Je suis Shin'ichi, pas le rejeton d'un vieux fou ! » à un oncle, je ne me suis plus jamais rebeller. Être coincer dans une prison de glace et risquer l'hypothermie m'a emplement suffit. D'ailleurs, cet empoter qui me sert de paternelle n'a jamais supporter que j'échoue dans ma tache. Je crois que j'ai hérité de son trait de caractère qui m'a rendu perfectionniste. Lors de mon apprentissage du chakra, il était intransigeant, dans chacun de mes mouvement, il me reprenait. Si je faisais un faux pas, c'était la sanction et répétition. Je me souviens d'un jour ou j'ai regretter amèrement d'avoir flancher sur mon entraînement.

Mon père m'avait bien conseiller de m'entraîner dans ma chambre la veille. Écouter durant nos entraînement quotidien. Bien évidement, j'étais distrait ce jour là. Vous voyez, soleil radieux et une douce odeur de printemps flottant au dehors. Ca donne cruellement envie d'aller jouer dehors. J'étais perturber par les cries d'enfant s'élevant au delà de ma prison familliale. Combien j'aurai payer pour les rejoindre ? Quoi qu'il en soit, mon père m'avait formellement interdit de rater ce jour. Je devais approfondir mes capacités. J'étais si jeune. J'avais la vie devant moi. Mon innocence. Mon insouciance. Maintenant, je remercie mon tortionnaire de paternelle de m'avoir forcer à travailler. Sans lui, je ne l'aurai pas bouziller et devenir ce que je suis. Bref, j'avais mal écouter le jour de cet entraînement. Je n'avais pas travailler en profondeur la parfaite dispersion de mon chakra sur mon corps et le forcer à toucher des points particulier. Je le savais, mais je ne me doutais de rien, certainement pas de ce qui allait arriver.
Le soir même, je n'avais pas travailler la répartition du chakra sur mon enveloppe charnel. J'étais partie faire le mur – à six ans déjà – avec quelque copain et nous avions jouer au foot une bonne partie de la nuit. Ce fut une de mes meilleurs soirées passer avec eux. Une bonne partie de foot comme on en voit rarement. Quand je suis revenue, il était minuit passer. Autant dire la fatigue allait se faire ressentir le lendemain. J'étais, comment dire, moyennement chaud pour « l'évaluation » de mon père. Fatiguer et en plus tout sauf prêt, je sentais bien l'échec cuisant qui me pendait au nez. Je m'étais efforcer d'avoir l'air prêt et confiant. Quoi qu'en y réfléchissant, j'avais toujours eu l'air sur de moi, avec ce smile de dément qui ne me lâchait jamais. J'étais adorable enfant, je le suis toujours ! Mais bon, passons.
Mon père m'avait placer au milieu du temple, prêt à montrer ce que je savais faire. Mon père allait se confronter avec moi avec son chakra, me mettant sous pression, Under Pressure. J'avais l'habitude de cette sensation puisque qu'il faisait souvent ça pour me faire ressentir le chakra des autres ninjas et l'impression que cela donnait lorsque mon clan modifiant le temps. Je devais me protéger en m'enveloppant de mon chakra. Bien sur, mon père était faible sur la dose. Mais moi, n'ayant pas travailler, j'étais littéralement sous pression face à son oppression. J'ai immédiatement regretter mon escapade nocturne.
La maitrise que mon père avait sur moi était impressionnante, si bien que mes petits genoux lachèrent sous le poid du chakra. J'étais balayer par sa puissance. Ma tête tournait, et plus je m'efforçais à me protéger, plus je perdais des forces. J'avais vu une masse noir crouler sur moi. Je n'est pas vraiment su s'il s'agissait de mon paternelle ou du chakra, ou encore ma conscience qui était sur le point de me perdre mais une main me tira hors de ma carence pour me soulever du sol. Je n'étais pas bien lourd. Juste un pauvre enfant de six ans. Mon père m'a balancer à l'autre bout du temple pour me laisser dépérir sur mon piteux état. J'étais affaiblie et dans l'incapacité de me défendre. Surtout à six ans. Mon père avait poser ses deux mains sur mes épaules maigrelettes et un éclair blanc m'envahit. J'étais plonger dans un paradis blanc. Je pensais être mort, que tout était terminer mais aussitôt, une douleur perçante me lançait dans la poitrine. Bientôt, cette douleur me brûlait les entrailles. Puis, alors que je souffrais comme si la mort m'attendait au prochain tournant, des milliers de petits flocons de neige tombèrent sur ciel, un nuage de neige m'envellopai. J'aurai cru qu'elle me protégerais, en faite, elle ne faisait que brûler ma peau.
Je voulais perdre conscience. Que tout s'arrête. Mais l'illusion était comme une ombre qui agit comme vous. Fait les mêmes mouvements et s'adapte à votre situation de sorte à vous faire souffrir le plus possible.
Mon père arrêta le genjutsu juste à temps. Avant que je n'en subisse les conséquences et meurt de folie continuel.
J'avais compris. Ce mec était un tyran idéaliste.

J'avais depuis ce jour rêver de maîtriser cette technique. J'y arrive désormais, mais à l'époque, ce fut un déclic pour me mettre au travail. Mais les relations père/fils que j'entretenais avec mon père on sombrer dans un déclin troublant. Alors que j'étais le petit angelot préférer à son père, j'étais devenu le fils qu'on voulait voir monter aussi haut que possible puis se débarrasser. Celui qu'on désire mais qu'on rejette au final.
Quoi qu'il arrivait, entre nous deux, il fallait qu'un face le premier pas pour se débarrasser de l'autre.

II.Je fus celui qui épata la gallerie.

Durant la plus grande partie de mon enfance, s'était de l'entraînement du chakra. Notre clan étant baser sur la pression environnante de cette aura, je devais devenir parfait. Je ne serais jamais parfait dans la maitrise de mon chakra, mais je fais plutôt partie des rares personnes à maîtriser la bête. J'ai grandi, jusqu'à mes dix ans, j'étais quelqu'un de renfermer sur moi même et d'apparence faible. Je n'étais pas extraordinaire. Souvent, lorsqu'on m'adressait un regard j'avais plus l'impression de « Ah, c'est lui Shin'ichi ? » que de « Oh ! Le voilà notre prodige ! » d'un côté, j'étais heureux. C'est mon entourage qui le prennait mal. J'étais plus leur fierté personnelle que ma propre fierté. Comme si, je n'avais aucune dignité. J'ai vite perdu cette notion d'effacement. A force de subir les regards dédaigneux et lourds en reproche, j'ai feigner de faire un effort. Prouver que j'étais digne de ce que les gens pensé. Montrer au monde ma valeur. J'ai bien fait.
Même si j'étais jeune, je commençais à développer mon chakra d'une manière importante. De tel sorte que mon père ne met pas aussi facilement la prochaine fois. Avec le temps, la pression continuel qui tombait lourdement sur le clan s'atténuait, je perdais cette impression d'oppression. J'étais plus libre et dégager. Je m'ouvrais.
Avec le temps, les techniques de bases étaient devenu de la rigolade. Des clones ressemblant étrangement à des bonshommes de neiges, mes shurikens de glaces, la substitution. Pfff, maintenant je dirais « Trop facile. Je le fais les yeux fermer ! » A l'époque j'avais du mal avec les hyotons. Je vivais dans un pays enneiger parfois couvert d'un immense soleil – merci les Murakami – et je ne pouvais pas faire de hyoton. Ma mère avait honte de moi pendant un temps. Avec de la persévérance, c'était devenu une partie de plaisir. J'avais obtenue la permission de me battre avec les autres gamins. Imaginez un peu l'enthousiasme ! Ca me redonnait du courage. Un bonne action - enfin - de mon père. Moi qui pensait qu'il allait rester borner toute sa vie. Ou le restant de sa vie. Alors fière de moi, je bluffais tout le monde. Enchaînant avec mes clones et mes henges. J'avais plein de filles qui m'adorait. D'un côté c'était mignon, mais les gamines c'est lourd. Ca couine, piaille et vous suivent comme des clébards. Alors j'avais mes bases, celle qui m'ont permis de m'élever au rang de digne de décendant. Celle qui m'ont permis de hair toutes cette putain de famille.
Allez au diable.

Douze ans, c'est l'âge normal ou on devient genin.
J'aurai du être fière. Ca m'a pourri mon enseignement, tout le monde s'est reposer sur mes épaules et mes capacités. Tu parles d'une tuile ! Tout seul j'aurai certainement était mieux. Tout le monde qui me sautait dessus « Nyuu ~ Shin' kun ! Tu m'aides ? » Rah bande de sale gamine. En plus, elle avait aucun problème, un pretexte débile pour que je le tienne par la taille en lui faisant ressentir mon chakra. Je te hais morveuse ! Une petite naine de mon équipe. Natsuki. Elle était mignonne avec ses petites lunettes mais incapable de se débrouiller. Ou alors, elle était trop fan de moi pour essayer de se débrouiller. Avec nous, y'avait Yuki. Yuki s'était le genre de mec qui plait aux filles. Charmant et aimable, en plus il avait une belle gueule pour douze ans – moi j'avais toujours cet air hyper joyeux sans en pensée plus, j'ai toujours était un sacré hypocrite – En plus, son prénom était le must du must niveau village. Il pouvait pas tomber mieux. On était amis tout les trois dans le temps, même si leurs tendance à me prendre comme appuie était pensant. On se débrouillait bien et je prenais un malin plaisir à taquiner Yuki avec son prénom. Natsuki me collait toujours en s'accrochant à mon bras. J'ai fini par m'y habituer.
Avec cette bande de pote, on en a impressionner plus d'un. On connaissait des techniques – et moi j'étais bien forcer de les connaître pour honneur à mon clan – on avait de bonne stratégie. On était l'élite de Yuki j'imagine. Quand on y pense, je donnais cette impression de liaison, comme si nous étions souder. J'agissais plus dans mes propres interêt. D'un moment que ça me rapportant, je suivais ce le parcours et traçait mon petit bonhomme de chemin. Personne ne s'en ai plaint.
Le père de Yuki était forgeron. Spécialiser dans les katanas. J'adorais accompagné Yu' dans son atelier, chacune était unique en sont genre. Il était respecté dans tout le village. J'avais une profonde estime pour cette homme, un des seuls. J'en blairais aucun dans ce bled maudit. Avec Yuki souvent on s'entraînait avec les katanas de base dans une remise. Je me faisais toujours terrasser parce que Monsieur avait la possibilité de s'entraîner comme il voulait. Ca m'a profondement gonfler ... Yuki je te hais !
Il était pas si égoïste le Yuki – pas comme moi qui me cache derrière des apparences – avec le temps, il m'a même appris des feintes. C'était un bon pote. Honnête, jovial, généreux. Le genre de type qu'on veut comme ami. Mon Antéchrist quoi. Je suis hypocrite, menteur et égocentrique. Je me demande encore comment on est devenu ami. Rien ne nous reliais, pas d'atome crochue. Je me servais de lui, juste pour évoluer dans ma lancer. J'avoue que je ne le détestait pas, mais franchement, je me forçais à lui tenir compagnie. Je suis solitaire de nature, mais dans mon propre interêt je me fond dans la masse. Yuki avait demandé à son père si il était possible de me faire un katana. Vous savez, quand vous êtes le grand « Shin'ichi IIe du nom » on ne vous refuse rien ! Le katana, je l'avais en poche !
Après un certain temps d'attente, je l'est eu. Un beau, flambant neuf et forger à la perfection. Léger, maniable avec facilité, un bien beau cadeau que j'avais là. Neptune. Sur le lame, on voyait incruster avec une précision extrême « N'interrompez jamais un ennemi qui fait une erreur. » puis le nom du forgerons prêt de la poignet (j'ai un blocage sur le nom).
Encore un moyen d'épater la gallerie. Avec Yuki, on était quand même des bests.

(Note à moi même : Rectification là haut. y'a Nami with me)


Dernière édition par le Dim 10 Fév 2008, 04:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin'ichi
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Yukikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/02/2008
Village : Yuki
Armes : Mise à part la tyrannie ?
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Capitaine Shin'ichi ~ {ok} Dim 10 Fév 2008, 04:06

III.Crise d'adolescence.

On vieillit et devient mature. C'est dans les cordes de tout le monde et ça, personne n'y échappe.
Notre équipe d'abord. On avait seize ans quand on a commencé à faire les cons. J'ai beaucoup changer pendant cette periode. A cause de Natsuki je crois. Je me suis dit, je suis un mec. J'ai eu mes petites pulsions et pousser d'hormones incontrôlable. Je suis sortie avec Natsuki au dépend de Yuki. Je crois qu'il l'avait mauvaise. Mais d'un côté, Natsu', il faut bien avoué qu'elle était méchamment adorable. Sa frimousse fuyante et farouche. Cette air dominer. Ses longs cheveux noirs cachant son visage. Ses petites lunettes. Ben voilà quoi, j'allais pas rester sans rien faire. En même temps, j'allais avoir une bonne estime dans ma famille. Le décendant qui trouve sa compagne pour assurer la ligner ça fait coup de pub. Enfin, 'sont un peu con dans cette famille. Il croit qu'on va rester toute sa vie avec sa copine trouver à seizes ans ? Oh ça existe, c'est mignon. Mais moi, je suis pas vraiment fait pour ça. Je préfère m'entourer de fille finalement.
Dans ma carrière professionnel, j'avais un bon entourage et les connaissances requises. Et mon niveau était enviable. J'étais talentueux, brillant. J'avais l'ambition. J'ai inventé des genjutsus. J'en ai bien bavé, mais au final je me emmerdais pas mal. Mon père à enfin pu ré-avoir cette surestime pour son fils perdu il y a bien longtemps. Techniquement, j'aurai préféré qu'il continue de me renier, ça pompe sur le système d'être glorifier à longueur de temps. Avec du recul, c'est facile de dire que si on ne m'avait pas autant mit sur le devant de la scène, je n'aurais peut-être pas eu cette notoriété. On aurait vociférer dans mon intêret ?
Je me la pétais aux représentation de combat. Avec Yuki, il n'était pas rare qu'on croise le fer histoire de bien montrer nos valeurs et représenter nos familles. C'était une bonne paire. Il croyait tous qu'on était une bonne paire. Moi je voulais bien que cela. Pas une simple image. Je ne voulais qu'on m'appelle simplement le détendant car ça ne représentait rien pour moi. Je voulais ma gloire et mon honneur. Je voulais me réprésenter avec ce nom en ayant une valeur moral. Mise à part mon prénom et mon talent, qu'est ce que ça voulait bien dire ? Ca ne représentait rien. Rien ...
J'ai commencé à élaborer des techniques avec mon katana. Avec des hyotons et des suitons. Un épée givrée. Je te touche, je te gel un bras. J'étais fan. Natsuki m'adulait. Il paraît qu'on était mignon. Mouais, les relations de couple je trouve ça barbant et l'autre idiote avec ses « Tu vas un peu vite, Shin' kun >////< ! » Shin' kun, Shin' kun ! Rah ! J'ai fini par craquer, on a mit fin à tout. Un peu ridicule de tout claquer à cause d'une nana alors que j'étais certain que ça n'allait pas durer. J'ai subit toute les remarques mais je m'y suis fermer. J'étais comme qui dirait imperméable au reproche. Je m'en foutait. On pouvait maudire mon nom, ça faisait quoi ? J'avais la puissance et la répartie. Il n'avait rien de plus que moi. Moi ... J'étais quoi ? Le pilier de la famille. La branche principal. Le coeur du culte. Et eux ils étaient quoi pour moi ? Un tas de clébard qui suive à la lettre leur fils prodige.
Vint un moment ou la souffrance des autres ne suffit plus, il en fallut le spectacle.

IV.Où Comment le clan fut décimer en une sombre journée.

D'habitude, pour commettre un crime, vous agissez en pleine nuit. Plus discret.
Ok, j'avoue que j'ai fait ça en deux fois. J'avais dix-sept ans et c'est un peu short d'anéantir une secte tout seul. En plus de ça, il ne fallait en aucun cas semer la panique. Sinon c'est bon, j'étais bon pour me faire descendre. La nuit, j'ai gentiment descendu une partie du clan. Les plus proches et les plus silencieux. Mort rapide. Pas par genjutsu, ça m'aurait prit trop de temps. En réduisant leurs corps dans une pièce de glace, ils s'endormiraient lentement, doucement. C'est la pression du chakra qui me l'a permit. Mais je ne pouvais pas faire à chaque fois. L'opération me demandait trop d'énergie. Après plusieurs fois, j'en aurais été réduit au silence. Alors Neptune m'a aidé. Une gelure au niveau de la gorge ne fait pas du bien. Pas trancher, geler ! Une solution du tonnerre. Une grande partie du clan s'est vu disparaître comme ça. La résistance n'a pas vraiment été importante. Bizarrement, j'en ai éliminé plein facilement. Trop facilement.
Encore, c'était la nuit.
Le jour, ça n'a rien à voir.

Je mettais envelopper de chakra. Autant que je pouvais. J'avais fait tomber la neige sur tout le clan. Une neige froide comme la banquise. Autant que possible, je grisais le ciel et laissait ça de la sorte. Rien ne devait sortir. Si ça échouait, je pouvais dire adieu à mon avenir. En plein jour, je dois bien avouer que l'épreuve ne s'est pas montrer aussi facile qu'elle en avait l'air. Surtout quand une bonne de crétin se met en tête de me jeter des shurikens de glace pendant qu'une neige transformer en pluie glacer vient leurs tomber sur le coin de la tronche. Vu comme ça, ça paraît simple. Mais ne vous méprenez pas. Je flippais à mort.
Je craignais que tout rate.
J'étais perfectionniste et tout devait suivre.
Je ne pouvais pas tout laisser tomber.
Je ne pouvais pas me laisser avoir par mon clan.
Ces connards ...
Je devais en finir.

C'est plus une question de pression mental qui est a craindre. Affronter un clan tout seul, c'était de la folie douce. J'avais crue être seul. Je n'avais pas regarder autour de moi, mais deux personne m'accompagnais toujours. Natsuki et Yuki. J'avais cru qu'après avoir laisser tomber Natsu', les deux ce serais rebeller. Mais non. Ils m'ont soutenue. J'étais un ami. Il ne pouvait pas se résigner à laisser un ami mourir au combat. Je ne suis pas certain qu'il est compris le pourquoi du comment. Qu'est ce qui me poussait à faire ça ? Peut-importe. J'avais des alliés.
Mon père a été une des plus lourdes épreuves que j'ai eu a faire. Je ne préfère pas détaillé (fleme xD). Lourde épreuve moralement et physiquement. C'est lui même qui m'a élever et enseigner l'art de se battre. Il était mon égal. Ma force. Mon père.
Peut-être, mais il s'est fait avoir à son propre jeux. Son genjutsu. Reproduit à l'identique. Incluant mon visage ... Le visage d'un fils. SA décendance à lui. C'était trop dur. Je l'avais travailler plus que lui, ça ne fait pas de doute. Je l'avais écraser. J'étais celui qui avait réduit son clan à sa perdition. Comme l'avait fait autrefois Uchiwa Itachi.
Natsuki et Yuki avaient combattu au péril de leurs vie. Mise à part une de mes cousines, Nami. Il n'y avait plus personnes. Peut-être quelque lointain reculer dans ses contrées lointaine. Mais peut-importe, ma famille direct, qu'est ce qu'il en restait ?

Prologue.

Il ne reste rien de son passé. Shin'ichi fut confronter à un des pires dilemmes qui lui était donner de connaître. L'exécution des amis les plus proches qu'il avait eux. Il avait du les tuer de ses mains. Les deux seules personnes à qui il avait fait confiance ... Shin' accorde maintenant difficilement sa confiance. Par peur d'être déçu, d'avoir à refaire ça. D'avoir mal en tuant des êtres qui lui avait tant donner. On appelle ça finir frustrer.
Certaine des habitants on préférer tirer un voile sur la chute du clan Murakami. Mieux valait qu'il ne sache pas. Certain ne voulait pas savoir. En faite, c'était mieux ainsi. Les habitants craignant Shin' et était conscient de sa notoriété et sa puissance, ils l'ont laisser monter au pouvoir (ils aurait pas du XD).
Shin'ichi est actuellement à la tête du gouvernement de Yuki.
Il ne trahirait pas son pays. Mais bien d'autres, si.
Il serait prêt à beaucoup pour mener Yuki à son pied d'escale.
Au faite, toute alliance est accepter. Sauf Konoha xD.
Mais garde au Kage de la gente féminine. Il est imprévisible et assez direct.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rikudo
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 952
Date d'inscription : 20/05/2006
Fiche RPG
Feuille de personnage
Relations:
Techniques:

MessageSujet: Re: Capitaine Shin'ichi ~ {ok} Dim 10 Fév 2008, 11:35

Très bonne et longue histoire! bravo >.
Tu peux posté yihaa!

_________________
I'm here to show you the way.
You can be wrong or right, but if any help needed, i'll be there.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin'ichi
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Yukikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/02/2008
Village : Yuki
Armes : Mise à part la tyrannie ?
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Capitaine Shin'ichi ~ {ok} Dim 10 Fév 2008, 14:35

Après que tu me l'est quémandé XD

Merci =3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rikudo
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 952
Date d'inscription : 20/05/2006
Fiche RPG
Feuille de personnage
Relations:
Techniques:

MessageSujet: Re: Capitaine Shin'ichi ~ {ok} Dim 10 Fév 2008, 14:38

Mais derien! Flo dit qu'elle va en faire une plus longue pour Rin pour te surpasser xD

_________________
I'm here to show you the way.
You can be wrong or right, but if any help needed, i'll be there.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Capitaine Shin'ichi ~ {ok}

Revenir en haut Aller en bas

Capitaine Shin'ichi ~ {ok}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Compte de Kairo Shin
» Le vocabulaire du Capitaine Haddock
» capitaine et veteran de minas tirith en "nmm"
» Shin Alkar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puissance-Naruto V 1.1 :: Hors-RPG :: Corbeille-