AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion


Partagez|

Recherche en plein milieu de la nuit:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nanami
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Raikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 202
Date d'inscription : 07/04/2007
Village : Kumo
Armes : Katana =D
Fiche RPG

MessageSujet: Recherche en plein milieu de la nuit: Lun 11 Fév 2008, 01:26

Dans un batiment en plein centre de kumo se trouvait le bureau du Raikage qui était actuellement occupé par Nanami qui travailler encore très tard. Et oui les dossier n'attende pas, les bandits non plus, et surtout moins les ninjas en manquent de missions qui viennent vous agacé en pleine journée de leur donner une mission méga trop cool avec plein de méchant. Faut pas rêver non plus, ils auront ce qu'il l'a. Enfin la jeune souffla, elle était assise dans un grand fauteuil en cuir, la qualité à tout prix. Devant elle un grand bureau en pin, verni et peint d'un marron foncé. C'est le grand luxe dans son bureau, quelques étagère à gauche de la porte quand on rentre et à droite un canapé rouge ou certain adorer manger des gâteaux dedans. En plein milieu Nanami avait rajouté un billard parce que c'est trop classe de jouer. Son katana était soigneusement ranger dans son fourreau derrière et en guise de vu, la jeune fille avait les montagne environnante et on pouvait voir ça par une grand baie vitrée. C'est ça la vie de kage.

Au dehors il faisait nuit, et il pleuvait des cordes, sympathique nuit encore à passer dans son bureau, rien ne lui disait de descendre les escalier, passer la porte pour être tremper comme je sais pas quoi et sentir le chien mouiller en rentrant chez soi. Quand es qu'elle était rentrer chez elle ? Peut être il l'a 2 jour, oui elle avait pu retrouver ses draps blanc frais et confortable. La brunette attrapa sa tasse de café et en bu une gorgé, qu'elle reposa. Ses bras passèrent dans les cheveux mi-long de la brunette et s'arrêtèrent sur sa nuque, tout en basculant son corps en arrière. Son siège bien docile suiva le mouvement, elle aurait pu s'endormir comme ça.

Cette nuit lui rappeler une autre, une nuit cinglante ou sa mère était morte, elle aurait aimer lui dire quelque chose avant de partir en mission mais elle n'avait rien dit, oubliant la parole. La nuit ou sa mère était morte elle avait fait un cauchemar ou celle ci se faisait attaquer par un shinobi d'un autre village, et s'était réveiller en sursaut alors qu'elle c'était fait toucher. Le souffle court, le coeur qui bat à cent à l'heure elle voulait trouver son père, elle le chercha partout dans la grande maison il n'y'avait personne. Il pleuvait dehors un torrent, mais cela n'arrêta pas l'adolescente qui arriva tremper dans ce même bureau, mais à ça place il l'avait son père la mine défaite. Il lui annonça qu'elle était morte...

Nanami se réveilla en sursaut, elle posa ses coudes sur son bureau et posa sa tête dessus. Pourquoi faisait elle toujours ce même rêve ? Il fallait qu'elle se détente. Trouver quelques choses qui ne la fasse pas somnoler et lui refasse se rêve horrible qui lui donner des sueur froides. Elle se leva et alla à son étagère pour regarder divers documents. Elle penser déjà à certaine alliance entre pays pour commencer une guerre, le pays était toujours en froid avec Konoha, il fallait commencer diverse recherche et affaiblir le pays adverse pour avoir toutes ses chances de gagner. Tel était une bonne guerre, et Nanami ne manquer pas d'imagination pour faire crouler le pays d'en face, elle savait que cela pouvait être facile en évitant de grande perte. Mais qu'elle pays pouvait bien l'aidez ? Peut être Kiri ? Ou bien Yuki ? Mais son kage était cependant des plus étranges, diverse histoires se raconte à son sujet, et dire qu'il fallait penser à tout ça. Et surtout avant que d'autre pays se ligue contre le sien.

Elle poussa un soupire tout en lisant certaine mission faites autres fois, et dire qu'elle avait accès à tout les rapports. Tout les dossiers sur les gens des plus bizarre du pays et ceux qui avait un démon. Les démons avaient provoqué bien des guerres, celle ci n'avait pas manquer le livre de Tsunade très ancienne hokage qui avait écrit ses mémoires. Avec cette célèbre organisation, tout cela remonter à des milliers de siècles, qui pouvait dire que cela avait vraiment existé ? La brunette posa le dossier se dirigea vers la porte et alla directe dans la salle des archives, sa jupe voleter à chaque de ses mouvement et enfin elle trouva cette salle ou l'on tousse à cause de la poussière. Et même que peut être il l'avait des rats, Nana-chan se munit d'une bougie qu'elle alluma avec un briquet allez faire un katon la dedans et tout prend feu.


"Par ou vais-je commencer moi ?"

Oui elle adore se parler toute seule et alors ? Comme on dit: ça te pose un problème le mioche ? Une bougie en main, Nanami fouillez dans ce grand entrepôt de feuilles et dossier en tout genre, alors qu'elle chercher des temps éloigné elle tomba sur un rapport très intéressant celui de la mission de sa mère, enfaîte elle ne l'avait jamais lut, son père lui avait juste dit qu'elle s'était faite tuer par un ninja de konoha, était il encore vivant ? Le bout de papier entre les mains elle ne savait si il fallait l'ouvrir ou bien le laisser à sa place. La brunette l'ouvrit alors, son équipes devait juste escorté une personne importante et était tomber sur une équipe du village de la feuille. Aucun survivant. Comment ce faisait il qu'il n'y avait aucun survivant du village ? Ont avait juste retrouver leurs corps grâce à un oiseau, qui accompagner toujours la femme du raikage. Celui que Nanami adorer et avait soigner et donner à sa mère, elle y avait laisser trois mots: "Je vous aime." La raikage fit un sourire et referma le dossier qui avait soulevé en elle un dur moment. Mais certain on pire, et t'es douleurs te rende plus fort.

Et rebelote pour trouver si cette histoire avait vraiment exister, ça l'intrigue la Nanami, vous imaginez c'est vrai ? Peut être qu'elle descend de l'ancien raikage ? Ou peut être d'un vaillant ninja de l'époque, tout cela l'emballer en cette nuit. Après elle allez peut être appelé les morts, vive les grandes frayeurs. Un petit bruit la fit sursauter et elle manqua de lâcher sa bougie, tout ses sens en alerte elle se tourna et ne vit personne, la nuit il l'a beaucoup de bruits étranges, il ne faut visiblement pas en prendre compte. La petite brunette continua alors à regarder les noms sur les dossiers, et puis les dates, il n'y avait rien de si vieux. Peut être l'avait il une deuxième pièces avec archives en tout genre ? Elle posa sa mimine sur son menton et se mit à réfléchir, elle penser vraiment à une sorte de pièce secrète ? Plus qu'une solution explorer le vieux bâtiment.

La jeune fille sortit alors de la pièce et commença à marcher dans le long couloir mal éclairer juste par sa bougie. Nanami ne se senter pas trop rassurer, vous vous imaginez vous à la recherche du pièce chelou dans le noir avec une bougie ? Et pour son plus grand malheur elle avait laisser son katana dans son bureau. Alors que soudain un cris survient:


"Yaaah >__<"

Chute imminente plus de bougie, plus de lumière, mais ou était l'interrupteur ? Nanami du tâtonné de partout pour réussir à se relever et elle frôler les murs pour trouver une lumière. Et la ! La lumière jaillit, tien qui ça pouvait être ? Après frottage de yeux intense la demoiselle aperçut sa secrétaire. Elle l'aida à se relever avec son jolie sourire et elle papotèrent jusqu'à arriver dans le bureau de Mademoiselle la Raikage. Elle salua sa secrétaire qui avait oublier un dossier et Nanami était déjà plongé sur son bureau entrain de dormir.

"..."

Les dames ne ronfles pas ! Elle respire fort c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alchemist.darkbb.com
avatar
Miki
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Chef de l'ANBU
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2007
Village : Kumo
Armes : Nyah èwé
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit: Jeu 03 Avr 2008, 20:17

Dans l'épidode précédent : Miki avait aidé une jeune fille en proie d'une bête fort étrange sortit des rues de Kumo. Bête tordu mi-oiseau mi-archer – machin qui n'existe pas – assasin de valeureux citoyen. De façon à se recadrer correctement, Miki vient de passer une nuit entière sous dans le froid et sous la pluie pour tenir compagnon à la demoiselle au cheveux violet blessée. Coup du sort, le voici malade, victime d'une mauvaise crève et d'une fièvre naissante. Un odieux mal de crâne lui tappinant sur le système et une fatigue comparable. Génial comme situation ? Pour couronner le tout, la jeune fille s'était tailladé il savait où. Lui ayant pourtant dit d'aller voir la Raikage, elle s'était volatilisé. Ne venez pas me dire que les jeunes sont courtois(es).

Pour réglé sa fin de nuit, le blondinet avait remonté tout Kumo en feignant de tomber par terre par gros coup de barre. En plus d'être malade, ce qu'il le rendait de mauvaise humeur, il se voyait déjà entrain d'expliquer la situation à Nanami et s'en prendre plein la poire. L'ironie du sort. C'est pas comme-ci elle allait le tuer. Il était fatigué, ça aurait peut-être le bénéfice de lui épargner une prise de bec.

Le blondinet éternua pour la énième fois depuis son départ ce qui commençait à grandrement le gonfler. Petit pestage par ci par là. Enfaîte, quand on râle et qu'on est malade, on voit pas le temps passer. Ca à parfois ses avantages – plus d'inconvéniant je trouve quand même, sinon on prendrait du plaisir à crever la mort – Avec une mine effrayante, le blondinet passa une mimine dans ses cheveux blonds encore humide et frotta ses yeux doté d'un début de cerne. Si on avait pas l'habitude de le voir avec un air euphorique tout les jours, on l'aurait sans doute prit pour un maniaque. Ou un fou dans le style – Kei est un maniaque '.' ? -
Comme déjà dit plus tôt, le temps passait plus vite que prévu – je crois tout simplement qu'il perd la notion du temps – et il se pointa devant le bureau/batiment administratif avec une tête de déterré de la societé et prit le temps de le toisé de sorte à avoir l'air encore plus déglingué qu'il ne l'était.


« Gné °O ? Je suis déjà arrivé ? »

Il soupira et posa sa main sur un mur le temps de reprendre ses esprits.

« Je me sens pas bien. Du tout ¬_¬. »

Et bien décider à ne pas se faire emmerder par la secrétaire, il rentra en balançant un putain de kick in the door et marcha à grand pas vers l'escalier. Lui quand il est malade, il ravage tout et quand il est pas content en plus il casse tout. Je vous jure, hyper caractériel enfaîte è_é ! Pire que Kei' ! Mais c'est pas en faisant du bruit qu'on échappe au bêlement de la secrétaire pas contente de votre travail. Pas jolie-jolie de rentrer comme un saligot. La petite voix criarde de la secrétaire s'éleva de son bureau, de façon à faire criser le blondinet une seconde fois. Il rassembla une dernière fois son sang froid et se retourna en lançant un regard assassin à la grogniasse de service.

« Ouais, quoi ? Qu'est ce qu'il y a cette fois ? » Brailla t-il sur un ton d'agression.

La secrétaire tressaillit et lui offrit son plus grand sourire innocent et, du moins à ce qu'on peut penser, bon citoyen au service de son bled. « Oh, Miki ! Tu es encore là. » Mr. Roula des yeux agacés et hocha la tête d'un signe affirmatif pressé. Il avait envie de lui dire "Sans blague, conasse." « Encore partit voir Nanami-sama. Qu'est ce que tu lui veux encore ;D ? » Miki grogna et lui balança d'un ton clair et net.

« Le boulot si ça peut vous interessé. Je travail un peu là, ça fait du bien de le rappeler. »

Noté qu'elle l'appel par un 'Tu' en le concéderait comme un môme. Et ce gaillard à dix-neuf ans, dans la mentalité – quoi qu'il fait peur des fois – d'un enfant de dix ans et ça l'oblige à se taire.

« J'peux ? J'suis malade et j'ai perdu assez de temps ... »

Histoire de la faire réfléchir plus vite, il frappa avec sa main sur son comptoir/bureau (merde, je confond avec les bonnes femmes à l'accueil xD) « Hm, oui. Comme tu voudrais, mon chéri '.' ! » (merde ... je crois pas non plus qu'elle ai la cinquantaine xD) « Mais Nanami-sama à passer la nuit aux archives. Je l'est retrouver endormis ce matin ... »

« Mh, ça m'étonne pas. Elle va faire du surmenage ... »

Pour la première fois depuis qu'il avait débarquer ici, il déposa un sourire sur ses lèvres et détourna son regard vers les escaliers. Une façon de pas montrer son inquiétude, c'est plus que possible. Puis histoire de lui faire peur, voilà que l'autre nigode accro au roman à l'eau de rose lança d'un ton chatoyant « Elle a besoin de voir du monde. Toi qui l'a voit tout le temps, fait lui voir du pays. Vous êtes mignon tout les deux, non x3 ? Ohlàlàlà ... le chef des ANBU et la Raikage ... »

« Euh, c'est fini ? J'ai pas envie de faire la une d'un magasine people t_T. Allez, bye ~ »

OK, je suis très fatigué alors je suis entrain de doucement écrire n'importe quoi XD. M'enfin bref ...

Miki fit un signe de main à l'emmerdeur potiche pas fichu de se trouver un copain et détalla vers les escaliers pour fuir le plus vite possible. S'il s'éternisait, elle allait encore lui raconter n'importe quoi et ça allait partir en cacahuette. Le blondinet arriva devant le bureau de la Raikage et hésita à la décision à prendre. S'était toujours comme ça. D'habitude, il prennait la peine d'entrée par la fenêtre mais là il s'était taper la secrétaire, il était malade et ça lui faisait toujours bizarre d'entrée par la porte. Enfin, c'est pas la mort.
Sur ce, Miki frappa à la porte. Quelque seconde s'écoulèrent. Il frappa une deuxième fois. Rien, niet. Au moins deux minutes s'étaient écoulés. Comme dit l'expression « Quand faut y aller, faut y aller ! » De plus, une voix fluette et nasillarde s'éleva du fond de l'escalier « Mi~chan ! Attend j'ai oubl... »
Trop tard, avant qu'il lui mette un patate dans le nez pour l'avoir gonflé, Miki se précipita dans le bureau et chercha vite fait un verrou ... Ben quoi, faut prendre ses précautions sinon elle allait lui prendre la tête. Quoi que tout bien réfléchis, il préférait pas imaginer sa tête en apprenant que la porte était fermé ...

Il tourna les talons et tomba nez à nez avec une Nanami endormit profondément sur son bureau. Il la regarda quelque instant en faisant couler son regard sur la brune et se massa la nuque en pensant que s'était très vilain de profité de la vue alors qu'elle n'en savait rien. Méchant ! Il fit le tours du bureau et passa derrière elle, les mains glissant autour de sa taille. Dis donc petit blond, je te trouve bien familier ... Il est malade, on va dire que c'est ça.


« Le surmenage, huh ? »

Z'avez vu ce « huh. » d'américain pur souche. Miki se pencha sur les lèvres de Nanami et lui déposa ... ben le baiser du prince bande de nouille ! Attend, on rate pas une occasion en or comme celle-ci. En gardant ses mains sur elle, il lui glissa dans l'oreille.

« Nana~neechan. Si Kumo apprend que la Raikage dort pendant son travail ça va faire mauvaise figure. »

Quand soudainement, il fut forcer de lâcher sa taille illico pour cause d'éternument.

« Atchaaa...putain de merde ! Saloperie de rhume >.< ! »

Et en plus, tu vas rendre malade la Princesse de Kumo. »

[J'étais en manque xD]
Revenir en haut Aller en bas
http://high-school-of-love.keuf.net
Nanami
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Raikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 202
Date d'inscription : 07/04/2007
Village : Kumo
Armes : Katana =D
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit: Dim 06 Avr 2008, 19:10

La brunette profondément endormis n’entendit pas le bruit sonore d’un frappement de porte. Il fallait peut être qu’il soit plus fort, un tambourinage l’aurait relevé en un instant. Mais la cela lui permis encore de dormir, allez savoir elle avait passé la moitie de la nuit à fouiller dans les archives juste pour savoir si elle avait un ancêtre d’avant qui avait était un fort guerrier dont on devait être fier. Rien nada. Et dire que tout le monde pense que les chefs sont matinaux, il ne faut pas rêver non plus. Nanami en est bien l’exemple, enfaite c’est parce qu’elle dort presque jamais, elle va devenir insomniaque.

Elle ouvrit un œil puis l’autre, quelque chose l’avait réveillé, qui venait troubler sont paisible sommeil ? La raikage avait fait un drôle de rêve, que Miki c’était introduit et lui avait glissé un baiser. Enfin ça serait le deuxième, qu’elle plait. Elle s’étira et se tourna pour regardait sont pays, première chose le matin qu’elle fait. Mais la ne fut pas son village qu’elle vu, mais un individu habituel. Son regard changea en trente secondes et son sourire disparut. Son rêve enfaite ce n’était pas un rêve. Surtout lui venait une jolie couleur rosé sur ses joues, mon dieu il fait chaud dis-donc. Elle se retient de le frapper, fallait pas dormir elle s’en prendra qu’à elle-même. Enfaite il venait toujours ou la demoiselle était endormit ou quoi ? Il le faisait peut être exprès. La raikage lâcha juste :

« Mi…Ki ? »


Que venait il faire ici, à cet heure surtout et la déranger, et en plus il venait d’éternué en plein son bureau. Il valait mieux aérer tout ça, elle se leva de son siège, le visage marqué de documents et ouvrit grand la vitre. A mort les microbes ! Il fallait aussi peut être l’examiner le pauvre, il soufrer. Mademoiselle s’approcha de lui et posa sa main sur son front, il était brulant, évidement.

« Dit moi ta passer ta nuit dehors ou quoi ? »


J’aime bien le « ou quoi ? » c’est sur il dort peut être la fenêtre ouverte, enfin la jeune fille le connaissez assez bien pour savoir qu’il ne trainer pas la nuit. Alors elle avait dit cela plutôt ironiquement sans ce douter que c’était vrai. Allez pas vous faire d’idée c’était juste le chef des anbu, doivent souvent travailler ensemble. Elle décrocha sa main de son front et marcha à grand pas jusqu’a sa porte, il lui fallait son café du matin ! Nanami ouvra la porte à la voler, Miki tu la mis de bonne humeur, soit fier de toi. Elle marcha dans le couloir ou les murs était recouvert de moquette rouge flamboyant, qu’elle jolie marque de richesse nous avons là. Ses mains s’abattit violement sur le bureau de sa secrétaire, un grand sourire sur les lèvres. Cette dernière releva la tête et demanda ce qu’elle voulait. Ben oui, dommage ont à pas encore les téléphones ou t’appuie sur le bouton et t’appelle la secrétaire en faisant du fond de votre siège : « Un café, et plus vite que ça ! » Peut être une prochaine fois les enfants. Nana-chan lui demanda gentiment de ramener un café bien séré pour elle bien sur et quelque chose pour que Monsieur l’anbu se sente mieux. Et en plus on veut des petits gâteaux. Alors que Nanami s’éloigner la secrétaire (je n’ai pas encore choisis sont petit nom.) leva le pouce et cria : bonne chance avec Miki ! Elle se retourna étonner, et lui lança un regard noir en lui disant de se dépêcher sinon elle l’a métrait à la porte.

Enfin revenu dans son bureau, elle referma la porte et poussa un soupir. Et se rendit compte bien sur qu’elle avait oublié que Miki était la. Il n’avait pas pris son siège quand même j’espère ?

« Alors que me vaut cette visite ? »


Faut parler travail dans la vie aussi, ben oui. C’est un peu pour ça qu’ils sont la ses deux la. La Raikage fit quelques pas et posa ses doigts sur son bureau. Tout en les promenant tout le long, ouais elle caresse son bureau le regard fixé sur Miki, ça fait allumeuse et alors ? Les Raikages c’est trop sexy, c’est bien connut. Moment interrompu par miss secrétaire qui fourre son nez partout. Pourquoi avoir engagé une secrétaire aussi bavarde aussi. Elle fit un petit « Ohoh » très sous entendu, et la ta envie de la tuer. En plus celle la, elle fait un clin d’œil à Miki, genre personne n’a vu quand elle déposa le plateau tout en se déhanchant les hanches. De plus en plus agacé par se comportement Nanami fit mine de s’éclaircir la voix. Ce qui obligea mademoiselle à dégager de suite du bureau pour enfin les laisser tranquille. Nana prit sa tasse et commença à touiller.


[Doit pas être très très long. ._.]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alchemist.darkbb.com
avatar
Miki
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Chef de l'ANBU
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2007
Village : Kumo
Armes : Nyah èwé
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit: Lun 14 Avr 2008, 23:25

Le timbre mélodieux - à l’oreille du blondinet - de la Raikage libéra Miki de son énervement compulsif. Mauvais malade. Il lui en fallait peu pour l’énerver. Il se retourna brusquement avec un radieux sourire sur le coin des lèvres. Ce petit sourire en trois qui donne un air de chat/canard. Cette petite attitude qui fait d’un être le plus doux des gamins. C’est ça, Miki. Il lui adressa un bref « Hm =3 ? » perdu dans une seconde secousse d’éternuement et s’écarta pour la laisser passer. Ouvrir la fenêtre ? Elle a déjà peur d’être malade la demoiselle ? C’était son choix, Miki le comprenait très bien. C’est pas génial quand le big boss tombe malade. Surtout à cause de ses larbins !

La tête embué par la maladie et la surchauffe, le blondinet sursauta brusquement lorsque la brune déposa sa main sur son front. Ce petit est tellement facile à surprendre et à déstabiliser. Un rien l’étonne. Enfin, ça dépend de la situation quoi. Il piqua un léger far et dissimula ses joues avec ses pattes blondes lui glissant sur les joues. On trouve toujours une nouvelle fonction pratique pour ses cheveux. Il broncha. Coula un regard las vers Nanami et glissa nonchalamment sa main sur le côté. Qui à dit que les gosses aimaient être auscultés ?


« Pas de mon plein grés. Un peu compliqué enfaîte. J’ai fais ça pour … »

Il note le ton de sa neechan et s’arrêta brusquement pour lever les yeux au ciel d’un air embarrasser. Pour un fille. Vive l’image. Qu’Est-ce qu’on fout sous la pluie en pleine nuit avec une fille ? Mais bon, la demoiselle était tolérante, non ? [mission #1 Complet] Une bonne excuse. Oui, voilà. Une bonne excuse. Il l’avait. Pourquoi se justifier ? Tu stresses Miki ? Tu veux même pas savoir ce qu’elle pensera que tu fais ? Cachottier. Ah, vive la souffrance et l’angoisse que je te fais subir.

« Je t’expliquerais plus tard >/////< ! »

Il accorda ses paroles avec de grand geste de main nerveux histoire de calmer le jeux. Ce que monsieur n’a pas daigner comprendre, c’est que ça suscitait la curiosité de devenir soudainement nerveux. Ostensiblement, Nanami n’allait pas le prendre au sérieux. Qui le prend réellement au sérieux ? C’est pas comme si c’était un gars tout à fait mature et réfléchis. Propre sur sois et digne d’une confiance mémorable. Il oublie tout ce qui est important. Il est toujours avec des gâteaux et se la pète avec des fringues qui tue sa maman (j’viens en mafieux la prochaine fois) il s’amuse de tout et de rien. Bref. Il est attachant ce petit bout de chou fleur.

Après cette brève entrevu. Il observa avec envie les hanches de Nanami quitter le bureau d’un pas gaie (Ah ! Je l’est dit !) [mission #2 Complet] Ça fait toujours plaisir de la voir souriante la princesse de Kumo. Pendant son absence temporaire, Miki leva le nez vers les murs de la pièce, jeta un regard en biais sur le canapé et dénigra sur le bureau. Grand. Un beau bois. C’est classe, non ? Qui n’a jamais eu l’idée débile de « J’me tape mes collègues sur le bureau de mon patron. » C’est salace xP ! Surtout dans cette situation. Merde ! Je bave. Sur ce, il fit le tour du bureau les mains dans le dos et regarda vaguement les multiplie papier qui s’étallait sur sa surface. Document important, recommander, problème avec les pays voisins, des notes, des stylos,. Tiens ! Un « Mi~chan » écrit un vrac en travers de papier °O ? N’importe quoi ! Entrevue faites, il recula la chaise vivement avec son pied et tout dans la classe, sauta dans le fauteuil et étalant ses pieds sur le bureau dans un « BAM BAM » sonore. Digne de Dante quand il éclate ses pieds sur le sien. Main posés sur la nuque. Il se balança doucement de gauche à droite en fixant le plafond d’un air mélodramatique. Non, il plane complètement, envoûté par des pensées fébriles. Des filles peut-être. Une fille. Rien qu’une. Juste une.

Sortie de sa léthargie profonde par une brune de retour, le blondinet leva des yeux endormit sur la princesse de Kumo et ne se bougea pas du tout. Encore moins gêné par son arrivé, comme si s’était tout naturel de prendre son fauteuil. Passe sous le bureau, chérie. Je m’installe. Rah, cochon. Le regard rivé sur les doigts de la Raikage, il remonta d’un air de … (George Clooney XD) branleur professionnel son regard sur le bras de Nanami jusqu’à ses yeux. Vous savez, la tête à demi penché en avant, en se mordant la lèvre, ce putain de sourcil remontait. J’adore faire cette gueule là. Le « je t’emmerde » au possible. Ça fait craqué, n’est-ce pas 8D ? Allumeuse ! Interdiction d’être sexy devant ses hommes >////< ! Il décrocha un petit coup d’œil délicat sur le décolleté de la demoiselle et tourna aussitôt la tête vers la porte qui s’ouvrit. [mission #3 Complet] Sauvez par le gong comme on dit. Miki en profita pour jouer les enfants sages et coula un sourire tout mignon, les yeux derrières sa frange et pivota sur le siège. Un petit coucou pars-ci et voici qu’il avait droit à un clin d’œil. Ceci lui valut un soupire amusé et un roulement de regard bref pour revenir d’un geste nonchalant vers le bureau. Le fauteuil qui se traîne péniblement derrière vous. Il est tout à fait normal de rester les fesses plantés sur le fauteuil de sa supérieur maintenant que tout le monde l’a griller. Il remit ses pieds sur le bureau et empoigna sa tasse en s’adossant bien sur le dossier.


« Je disais donc. Hier, j’étais dehors. Je sais, je ne sors jamais en pleine nuit mais là euh … je devais sans doute rentré chez moi °O. Et là, j’ai entendu un crie. J’allais pas laissé passé ça alors j’y suis allé. Y’avais une fille. Une fille avec des cheveux violets. Hm, me souvient pas bien de son nom, Cel’ quelque chose. Céleri … Salami °O ? Ouais bref. Un arc et tout l’attirail. Jusqu’à présent rien de bien troublant. Le plus bizarre c’était la bête qui l’attaquait. Oui, oui. Maintenant, y’a des bêtes sauvages à Kumo x_o. »

Il marqua une courte pose dans son récit, porta ses lèvres contre la tasse mais par une charmant coup de malchance, se brûla.

« Aïe >____< ! »

Lançant un regard suppliant à la brune, il lui implora de le libérer de sa souffrance et s’empara d’une feuille et d’un crayon qui traînait sur la table.

« Fuck … c’est s’shaud. »

Gribouillant des formes à peu près correct (l’expert en la matière c’est Ryo, pas ce petit truc là XD), il leva sa feuille au dessus de son nez tout en continuant de mordiller sa lèvre - la langue qui brûle, ça fait mal - Oh, mais il avait la vue en plein sur la chute de rein de mam’zelle. Comme on dit, parfait ! [mission #5 Complet]

« Une poule géante. Tout ce que tu veux mais qui se rapporte à la famille des oiseaux. Plumes en acier. Ca coupe et ne fait pas de cadeaux. Visiblement, c’est simple à bousillé. J’en ai jamais vu de ce genre. Peut-être une espèce hybride. Une invocation. Avec ce qui se passe aujourd’hui, y’a plus grand-chose qui m’étonne. »

Il reposa sa feuille et lança un sourire moqueur à Nanami.

« Nana~neechan. Tu mets des lunettes ? »

Il s’arrêta, baissa honteusement le regard et lui tira la langue d’un air taquin.

« Je dis ça ... T’aurais eu l’air d’une secrétaire xP ! Ou p’tetre bien d’une notable ’.’ ? »

Parce que notable, je savais pas où le mettre. Et je pouvais pas me permettre de dire « Tes courbes sont notables, ma belle. » C’est pas très correct >////< !

« Sinon, elle va bien ta secrétaire en ce moment u_ù ? Elle veut de la compagnie. Je veux bien lui … tenir compagnie ._. … … … Si elle veut >////>. »

Si tu dis ça pour l’emmerder, sache que ce n’est pas très gentil XD.

[C'est relativement minable je dirais XD]
Revenir en haut Aller en bas
http://high-school-of-love.keuf.net
Nanami
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Raikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 202
Date d'inscription : 07/04/2007
Village : Kumo
Armes : Katana =D
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit: Lun 28 Avr 2008, 22:41

[Mot à la con : Frimas, macabre, sauterelle, transmissible, praticable, gabarit. ]

Alors que la frimas du matin battait son plein, la Raikage était là, assise sur son bureau à lever les yeux en l'air quand son cher chef des anbus, lui avait piqué son siège en cuir de boeuf 3000. (Je m'emballe -.-) Et vas-y que je mette mes pieds sur ton bureau aussi. Elle opta pour passez ce petit écart de comportement, mais le prochain il finira dehors malade ou pas malade. La princesse de Kumo après avoir bien mélanger son sucre dans le café le porta à ses lèvre tout en écoutant le récit fort intéressant de Miki.

Une jeune fille en danger, des monstre il avait pas trop lut de compte lui ? Elle fit une mine étonné et le laissa continuer sans un mot. Celle-ci reposa sa tasse et descendit un peu sa jupe qui avait tendance a remonter. Normal quand on est assise sur son beau bureau en chêne. Je veux vraiment faire un truc dessus. xD Au moins son gabarit [mission number 2] lui permettait de s'asseoir sur un bureau sans le cassé, s'imaginer la raikage énorme qui a manger trop de chocolat ? Oh my fucking god ça casse le mythe la. Alors que notre cher gamin c'était brûler elle fit un sourire amusé, oui comment il avait dit ça était très marrante.


"Pour ça qu'ont souffle dessus."


Gardant quelques peu son sérieux, ils étaient pas la pour s'amuser, normalement ils doivent travailler. Elle se vit avec une feuille sous le nez qu'elle empoigna et fit des yeux par la description farfelue de a bête, c'était très peu imaginable. Elle plissa les yeux pour bien voir l'image. Quoi je vous l'avez pas dit qu'elle voyait pas bien de près ? Elle poussa un soupir, pour une fois qu'il n'y avait pas trop de travail, il fallait qu'il lui en rajoute.


"Eh bien, on enverra une équipe faire une battu."


Ouais sur les sentier peu praticable [mission number 3] et dans la foret, si il ya quelque chose ils la préviendront et elle s'en chargera elle même. Enfin si c'était vraiment sérieux, peut être était-ce une infiltration et cela serait une macabre découverte. [mission number 4] Enfin une demande des plus particulière lui posait l'homme dans son fauteuil. Bien sur qu'elle avait des lunettes, elle lui montra la boite devant lui.

"Que pour lire et regarder des dessins affreusement dessinés !"


Quoi c'est vrai son dessin c'était pas de l'art non plus. Elle lui fit un sourire du genre, "c'est rien je déconne." Elle lui renvoya son tirage de langue et ajouta d'un air interrogateur de sa voix forte mais angélique:

"Une secrétaire ? Je ressemble quand même pas à..."


Elle s'arrêta net, elle ne voulait pas vraiment dire la suite, si elle parler trop fort et que sa voix était transmissible [mission number 5] jusqu'au bureau de sa secrétaire, elle n'en serait que vexer de ses paroles. La raikage fit un petit mouvement de la main et attrapa un gâteau en faisant un chut à Miki avec un clin d'oeil ravageur. Elle sauta de son bureau comme une sauterelle et se retourna vivement à la proposition du crétin. Elle fronça les sourcil et le regarda froidement, que voulez vous elle aime quand tout tourne au-tours d'elle. Elle aime être aimer, au moins juste un peu.

"Quoi ? Avec ma secrétaire, je sais pas, demande lui."


Changement radicale peut être bien, enfin elle se retourna et attrapa sa veste posé sur le porte manteau près de la porte. Elle l'enfila tout en remettant ses cheveux bien par dessus. Elle fixa l'anbu et lui adressa:

"Je dois rentré chez moi, chercher quelques papiers et prendre une douche. Donc je me vois dans l'obligation de te viré de mon siège et de mon bureau."


Nanami lui fit un grand sourire tout en lui montrant la porte. Comme ça il sera tranquille avec la secrétaire bavarde. Elle empoigna la poignée et la porte s'ouvrit sous ses doigts, elle passa la porte et ses hanches passèrent la porte avec grasse et souplesse. Tout en finesse ~ ou l'a tout en douceur ~. Comme tu veut.

[Doit pas voler haut non plus u_u]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alchemist.darkbb.com
avatar
Miki
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Chef de l'ANBU
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2007
Village : Kumo
Armes : Nyah èwé
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit: Mer 25 Juin 2008, 04:57

Le narrateur va faire vite et bien, ok ?
Pas le temps de mettre des mots, je veux répondre et je répondrais.

Miki regarda fixement la brune qui exposait ses idées au sujet de l'animal féroce. Une battue ? S'il y en avait d'autre des bêtes, ça aurait son importance. Mais si la bête hybride avait été lâcher par un autre pays ? Si la bête hybride était la seule de son espèce ? Cela ne reviendra à rien, non ? De toute façon, comme dit si bien, le proverbe « Qui ne tente rien n'a rien »
De plus, on ne contredis pas le pouvoir professionnel ! Miki reconnaît l'autorité du pape de Nanami.

Il approuva d'un signe de tête et se recula dans le fauteuil de sa supérieur en replongeant son nez dans sa tasse. Effectivement, les gamins boivent avec le nez presque dans la tasse. Dans tout les cas, il resta concentrer sur son (café/chocolat ? Je sais plus) en songeant silencieusement à l'animal et sa chère neechan. Quoi ? Tu penses à quoi ? Comment l'attirer sournoisement chez toi ?
Non c'est bon, je fais des blagounettes.
Le blondinet porta ses yeux noisettes avec une attention farouche sur la boite à lunettes poser sur le bureau. Ainsi donc, elle portait des lunettes. L'envie de lui demander de les mettre lui brulait les lèvres, la secrétaire reste un fantasme masculin très commun. Par respect et par appréhension amoureuse, Miki ne se risqua pas à lui donner un ordre formuler sous forme de question.
Ce qui le freina le plus, ce fut la phrase de Nanami « Les dessins affreusement dessiner. » Ouais ben ça va ! On a compris qu'elle était laide la poule mais pas la peine d'en rajouter une couche ! Il lui adressa une moue boudeuse qu'il soutint d'un tirage de langue à son adresse. C'est la battle de qui la tire la plus de fois ?
Qui vole celle de l'autre avant ? Oui, oui~ j'me tait.

Puis, choquer par le virement de ton de la brune, le blond resta hébéter un bref moment. Parler de sa secrétaire l'avait remonte à ce point ? A moins qu'elle dise vrai et que d'autre chose l'attendait. C'était une cause plausible, il n'en doutait pas.
Déçu par ce départ brutal, Miki afficha dans ses yeux d'enfant une lueur de tristesse et baissa les yeux. Par honneur et par envie de montrer qu'il n'était pas aussi puéril qu'il en avait l'air, il hocha la tête et haussa les épaules d'un air indifférent.
Des gestes. Quelques manières. Ceci ne constitue qu'une apparence.
Le visage expressif de Miki pourrait le tromper sur n'importe quel point. Il pourrait faire tout le cinéma qu'il voudrait pour prétendre la détester. La lueur de son regard, ses fossettes, ses sourires, les battements de son cœur et sa nervosité le trahirons. Au fond, qu'est que représente la Raikage à ses yeux ?
Il l'aime putain, ça crève les yeux ! Bande de con de lecteurs !


* Mais calme toi narrateur O_O ! Ça va pas de tout balancer et d'insulter les rpgistes ç__ç ? *

Toi, t'arrêtes, tu lui sautes dessus et tu l'as demande en fiançailles au petit trot !
Bref, Miki ne fera jamais ça. Trop gamin pour. Trop fou dingue raide et j'en passe. Trop amoureux ? L'amour freine, n'est ce pas ? L'amour bouffe ... L'amour euh ... JE T'AIME NANA !


* J'ai fais quoi pour avoir un narrateur comme ça ._. ? *

Mais enfin, Miki. Tu n'es autre que mon moi profond.
Mon invention, ma créature. La partie de moi qui reste coincé. Le ... nyahahahahah ... Ouais ok j'arrête de passer pour un détraquer maladif. Je me fais peu à moi-même. Sérieux, je continue.


« Maintenant ? Bon, d'accord. De toute façon, je devrais sans doute me reposer et prendre des médicaments. » Il releva la tête vers elle avec insistance, les yeux plisser d'un air inquisiteur, toujours ce semblant enfantin. On avait plus l'impression qu'il jouait au lieu de se montrer sérieux. Ce coup d'œil était une autre façon de lui demander si elle allait vraiment le laisser en plan. « Je vais rentrer chez moi alors. Ouais, j'ai que ça à faire et ... euh ... je ... »

Il chercha ses mots. Miki, dit lui que tu veux pas qu'elle te laisse. Accroche toi à elle, prend la dans tes bras. Enfouie ton nez dans son cou. Balance tout ce que t'as à dire. F...

« Je ... je me disais. On pourrait se voir un jour, en dehors du boulot >////> Pour ... Parler ? Bon, là je suis pas en état, un peu malade. Mais ... Si ça te dis, évidement. Je voudrais pas te forcer. C'est que ... »

Il s'emmêlait les pinceaux d'un air franchement trop mignon. Il était tirailler entre le stresse et l'envie de passer pour quelqu'un de bien ordonner et sûr de lui. Un playboy qui sait y faire ? On se trompe sur la personne. Miki n'est pas Ryo. Miki se voue à Nanami et rester devant elle le tétanise d'un plaisir inconcevable.
Je suis très tordu ce soir.


« Je t'aime ... bien. »

Miki ... Qu'est ce que t'es con >.< !
Et Nanami passa la porte, tout en douceur apparemment.
Le schizophrène baissa les yeux en prenant des couleurs. Il détourna le regard et attendit que le champ soit libre pour la rejoindre sur le pallier.
Il regarda ses pieds, hésita. Regarda Nanami dans les yeux. Rebaissa les yeux. Hésita de nouveau. Puis, il lui offrit un bisou sur la joue en souriant bêtement. Typiquement Miki. Un coup il sort le grand jeux et soudainement, il perd la totalité de ses moyens.


« Euh donc, à ... plus tard, j'imagine. »

Et soudainement, il se mit à la fixer.
Lueur de démence infime ...
Kei ?
C'est bon, je déconne !

Tu me laisse en plan ? Attend ? Tu oserais me laisser en plan !?
Revenir en haut Aller en bas
http://high-school-of-love.keuf.net
Nanami
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Raikage
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 202
Date d'inscription : 07/04/2007
Village : Kumo
Armes : Katana =D
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit: Mer 09 Juil 2008, 04:16

Nanami c’était arrêter, elle avait enfilé son manteau et écouter l’être qui était enfoncé dans son fauteuil. Il avait l’air d’avoir quelques choses d’important à lui avouer. C’était la meilleure solution pour son rhume non ? Se reposer, être au calme de tout ce brouhaha quotidien, oui la secrétaire est très bruyante. La raikage passa sa main dans ses cheveux et continua de l’écouter tranquillement en le fixant de ses jolis verts. Alors qu’elle aller passez la porte, les paroles de Miki l’en empêcha, il voulait parler en dehors du travail ? On n’appelle pas ça un rendez vous ?

Mais Nanami est enfaite une vieille fille quoi, elle est peut être sortit qu’avec un type ! Cela remonte à loin, pourquoi avait elle acceptée ce poste de raikage ? Pourquoi elle ? Tout cela la troubla, elle était passée à coter de choses tellement meilleures. Vous savez l’amitié à la con de son équipe ? L’amour d’un de vos coéquipiers, Nanami était toujours du genre discrète petite, sans réelle intérêt. Elle lui offrit un sourire, si c’était pour parler pourquoi. Elle adorait passer du temps avec lui alors.


« Pourquoi pas ! »

Oh elle lui avait à moitié coupé la parole et elle comprit mal ses dernière parole, il l’aimer bien ? Ses joues rosies un peu, et elle dévia son regard de ses yeux pour aller se planter sur le papier moche du couloir. Oui il fallait le changer d’urgence ! Hey ho Nanami tu te fou de ma gueule la ou quoi ? On s’en fou du papier peint. Invite-le chez toi et saute-lui dessus ! Toute troublée elle avait passé cette fichu porte et serra son écharpe autours de son cou, ouais on s’en fou ont dit qu’il fait encore froid. Faut se réchauffer quoi. Elle reçut un bisou et ne savait plus trop quoi faire, comment ça la Raikage perd les pédales ? Pourtant il ta embrasser deux fois ! C’est vrai quoi, un bisou c’est rien et toi t’es la avec ton sourire à la con à attendre quelques chose.

« Hum, oui…alors a plus… »

La jeune femme tourna les talons et commença à marcher la tête haute, sauf que. Elle n’aller quand même le laisser tout seul ? Ou bien miss kage n’aimer pas se retrouver seule ? Encore seule dans sa grande maison qu’elle détester, cela lui rappeler son père et sa mère ainsi que son frère. Tout ses fantômes te hante peut être ? Alors, elle se retourna et fonça droit sur Miki la tête baisser et le prit dans ses bras. Elle enfouit sa tête dans son pull et lui dit d’une petite voix :

« Vient avec moi… »

Ca m’émeut, après l’avoir enlacé elle se décrocha de lui doucement et lui prit la main en esquissant un sourire, elle resta planté dans ses yeux quelques secondes puis le tira. Mais s’il ne voulait pas la suivre ? Comment résister à une aussi jolie fille merde ! Tu la suis et tu ne fais pas chier. Elle passa devant la secrétaire en lui adressant un sourire et un petit coucou de la main non occupé à serrer celle de l’autre petit blond. Enfin dehors, elle réalisa qu’elle tenait fortement sa main et la lâcha toute gênée.

« Oh pardon, j’ai peut être était un peu vite non ? Je… Si tu ne veux pas venir ce n’est pas grave tu sais, faut juste que je me douche quoi, ont pourra peut être pas parlé. Donc si tu veut remettre ça à plus tard, comme tu veux. »

Oui elle dit n’importe quoi.

{C'est un post court ._.}
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alchemist.darkbb.com
avatar
Miki
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Chef de l'ANBU
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseNombre de messages : 198
Date d'inscription : 10/09/2007
Village : Kumo
Armes : Nyah èwé
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit: Dim 31 Aoû 2008, 23:11

[Vas-y, moi je poste. C'est le meilleur moyen pour pas me faire plonger dans la dépression u_ù.]

Réponse à sa petite proposition, un « Pourquoi pas » qui lui donna de l'entrain. Au fond, c'était pas si terrible ; on s'embrouille dans sa demande, on passe pour un gamin de dix-neuf ans fortement chambouler et on se fait avoir. Diagnostic, vous êtes amoureux et on vous grille en beauté à vous en secouer les méninges.

Fin du bisou, fin de la discutions. Ça s'arrêtait là. Miki avait gagner un bref kiss sur la joue et un rendez-vous pas encore programmer. Mention « Peu faire mieux, mon grand. » La raikage lui tourna le dos et commença à partir, laissant le grand enfant à son triste sort, ses grande prunelles noisettes poser sur elle avec un avide désir de se retrouver près d'elle. Le blond baissa honteusement la tête, joua avec son pied pour remettre la moquette qui s'effritait en ordre (Désolé mais je voyais bien de la moquette au sol x'D) il enfouit ses mains dans ses poches et se força à relever la tête avec dignité. Il l'a reverra sa brunette d'amour, c'est pas comme s'il bossait pas avec tout les jour et encore moins comme s'il était pas sa garde rapprocher. Ouais, même le soir dans son lit. (Non, ça s'est ma schizophrénie chronique qui me faire agir en dehors de mes textes xD)

Un petit pas, deux petits pas, trois petits pas et pah ! Une raikage sur le dos. Façon de parler. Miki se figea sur place, pas sur de bien comprendre la situation ; Nanami était partie, mais elle venait soudainement de se précipité sur lui. Elle lui avait dit au revoir, tout deux était supposer retourner chez eux, alors pourquoi être revenue ? La tête poser contre lui, la jolie brune lui proposa de venir avec elle.
Sans réellement y croire, Miki enleva les mains de ses poches et les posa sur les hanches de sa supérieur, déposant son front sur le haut de sa tête, tout en brassant une respiration saccader dans ses cheveux.


« Nana~neechan ... »


TU VAS LUI DIRE !? Si tu fais pas ça dans les cinqs prochain poste, je fais re-surgir Kei' de ton mental pour faire ce que t'aurais du faire depuis belle lurette. Mouahahah ! Kei s'occupe de se que tu n'oses pas mon chéri (H'
N'est ce pas que je suis carrément diabolique u_ù ?

Nanami se détacha de lui doucement, le laissant espérer des hypothèses de rapprochement possible. Toujours la mine stupéfaite, il ne parvint pas à sourire mais resserra avec une bonne grosse poigne celle de la raikage. S'il te plait Mi~chan, je t'interdis de lui broyer la main sur une saute d'humeur ! Et sans un mot, il se fit happer par la demoiselle jusqu'à la sortie, en esquissant cette fois un sourire ironique à la secrétaire. Ça te fait mouiller, hein ?
Diantre, que je suis vulgaire. Je m'en tape.
Reprenant peu à peu son âme taquine, il ajouta une fois dehors un bref
.

« A vos ordres, mademoiselle. »


Pourquoi ? Parce qu'elle l'avait tirer sans aucun échange de parole, ça faisait vraiment ordre. 'fin de la blagounette qui ne fait rire que ma noble personne.

Miki écouta les dire de la raikage attentivement et à la fin, secoua les mains vivement. Béh comme un môme j'ai envie de vous dire.


« Ah mais ! Non, non, non °O ! T'inquiète pas. Et si t'as pas trop le temps, je comprendrais. Je sais bien que t'es plus occupé que moi. Je suis surtout là pour te protéger et toi t'as un village entier à ta botte et ... »


Ferme-là, tu parles trop et raconte n'importe quoi. - Le narrateur s'appellerait pas Kei par hasard °O ? Vas-y, je parle comme un mec de cité et en plus je dis n'importe quoi. - Il s'arrêta soudainement de son délire momentané, étouffa un rire qui révélait bien qu'il s'échappait dans l'absurdité de ses propos (Franchement, qu'elle rapport avec un douche, un village et ses propres fonctions ?) il inspira profondément et dans une inclinaisons de tête poser, il offrit un jolie sourire à la brune. Pour une fois, Miki n'avait pas trop l'air d'un gamin. Il avait une partie de ce qu'il voulait être, un mec bien et dans son esprit, un mec assez bien pour Nanami.

« J'accepterais avec plaisir. »


Miki se rapprocha d'elle et la prit dans un élan d'affection commun chez lui. Un main sur les reins et l'autre sur l'omoplate. Ça c'est de l'accolade ! Son nez glissa du haut de la mâchoire de la demoiselle jusqu'à son menton avec douceur et finesse, il dessina avec un de ses doigts la courbe que faisait le bas de son dos à presque ses fesses. Un peu de tenu, bordel de brin. Je referais ce genre de délire à dessiner les formes, je keaffe. Cependant, avec Kei, dans un endroit plus fermer et dans une position bien ambiguë, sans oublié la situation ... bien tordu. Qu'est ce que je parle, pouah (H' !

« Tant que je suis avec toi. »


Il se recula, lui sourit de nouveau avec tendresse et emmêla ses doigts entre ceux de la femme qu'il admirait et avec qui il serait prêt à passer le restant de sa vie.

« Hm, c'est par où chez toi °O ? »


Quoi qu'il en soit, je le changerais pas mon gamin Taro. Je changerais bien ma mention, « Tu te débrouille, gamin. »
Revenir en haut Aller en bas
http://high-school-of-love.keuf.net
Contenu sponsorisé
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Recherche en plein milieu de la nuit:

Revenir en haut Aller en bas

Recherche en plein milieu de la nuit:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cri sourd au milieu de la nuit
» Je vois que je ne suis pas la seule à avoir faim en plein milieu de la nuit !
» [FB: Davy Jones - Cronos] Sur une île perdue en plein milieu océan
» Petite fringale au milieu de la nuit. [Elanore d'Odelian]
» Chant au milieu d'une nuit [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puissance-Naruto V 1.1 :: Hors-RPG :: Corbeille-